Mon panier
Aucun article
Français English German Espanol

Histoire de la marque Volkswagen

Histoire de la marque Volkswagen

 

Volkswagen Story

Ferdinand Porsche le créateur de la Coccinelle et son fils Ferry, créateur de la Porsche 356 (chacun sa voiture mythique, ils se débrouillaient bien dans la famille!

Les prémisses d'une longue histoire :

 

L’histoire de volkswagen remonte bien avant que la première voiture sorte d’usine. Au tout début des années 1930, Adolf Hitler entame la construction d’un important réseau autoroutier en Allemagne et dans une optique nationaliste-socialiste, prévoit son utilisation par ses citoyens. Pour cela, il projette la mise au point d’un modèle de voiture bon marché, accessible à tous. Par le biais de Jacob Werlin, le concessionnaire Daimler-Benz, il rencontre Ferdinand Porsche en avril 1934. A eux deux, ils développent le cahier des charges : Une voiture ne coutant pas plus de 1000 reichmarks (valeur de l’époque), ne pesant pas plus de 600 kg, ne consommant pas plus de 7l/100 km tout en étant capable d’atteindre les 100 km/h en transportant 4 personnes adultes. Le chassis devra être capable de supporter des

modification en version utilitaire et militaire.

 

Ferdinand Porsche a été choisi par le Fürher pour la réputation de ses travaux en matière de véhicules légers et économiques, mais aussi pour ses talents de technicien. Durant la première guerre mondiale, il avait développé des tracteurs d’artillerie à propulsion hybride, essence et électrique. A la fin des années 1920, il conclue la sortie des modèles SS, SSK et SSKL pour le compte de Daimler-Benz. En décembre 1930, il crée son propre bureau d’étude à Stuttgart composé de son fils, Ferdinand ("Ferry") Porsche, Karl Rabe et Karl Frohlich, expert en transmissions, Joseph Kales, spécialiste du refroidissement par air, des designers Joseph Mickle et Erwin Komenda et enfin des ingénieurs Joseph Zahradnik et Franz Xaver Reimspiess pour les suspensions et la direction.

Ferdinand Porsche et son équipe commencent à travailler pour le compte de la société NSU en développant les modèles Type 12 en 1931 puis Type 32 en 1933. Cette dernière sera la première trace de la future Volkswagen avec ses 4 cylindres développant 30 CV poussant ses 750 kg à une vitesse de pointe de 115 km/h. C’est sans doute ce modèle qui intéressa Hitler.

Le projet numéro 12 : "un peu" inspiré des travaux de TATRA, Porsche travaille sur un moteur arrière refroidi par air.

 

 

La volkswagen type 32 (On a échappé à ce magnifique modèle pour la voiture de l'histoire !)

 


VW 30 avant son montage sur le chassis début 1937 chez Daimler-Benz.

 

1934 : Premiers dessins

 

Les premières ébauches de la Volkswagen tombent en juin. A l’époque nommée “Type 60” l’équipe Porsche commence par un moteur bicylindre en deux temps. Fin 1934, trois groupes mécaniques sont testés : Un 2 cylindre 2 temps de 850 cm3, un 2 cylindre à double piston, deux temps et un 4 cylindres de 1000 cm3. Printemps 1935, une berline V1 est établie puis un cabriolet V2 motorisé par un bicylindre à plat en deux temps. Ce moteur pose de multiples problèmes techniques non négligeable, notamment le vilebrequin qui ne cesse de casser lors de fortes sollicittions. Porsche optera alors pour un 4 cylindres à plat plus classique mais plus robuste et puissant. Notre premier moteur est né !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

)

 

 

Présentation de la maquette à Hitler par Ferdinand Porsche en 1937

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

les VW 30 lors des essais d'avril à août 1937.

 

 


 
 

La présentation officielle de la KDF au fuhrer

1938 : Premiers tours de démarreur

 

Le projet est finalisé au printemps 1938. Le 26 mai de cette année, Adolf Hitler pose la première pierre de l’usine de Wolfsburg, première usine du groupe Volkswagen. Il la nomme alors KDF-wagen (la voiture du KDF). Le KDF ( Kraft Durch Freude - La force par la joie ) étant l’organisation crée par le ministère du travail pour regrouper tous les centres d’activités et de loisir de l’Etat pour controler le temps de travail ET le temps de loisir des citoyens. Lors de la pose de la première pierre, trois modèles sont présentés : une berline, une découvrable et un cabriolet. Dans le même temps, Hitler nomme la "ville" où l'usine est construite : "ville de la KDF". Pour avoir accès a cette voiture, un carnet d’épargne spécifique est mis en place permet de coller des timbres de 5 RM chacun pour un total de 990 RM, prix de la berline.


Le premier moteur de la Coccinelle (KDF-Wagen)

1939- 1945 : Volkswagen militarisé

 

Durant la guerre environ 1000 exemplaires de la KDF seront vendus, et ce, uniquement pour les hauts dignitaires nazis. Pour l’effort de guerre, elle sera modifié en version militaire avec une coque plus carrée la Kubbelwagen, capable de franchir des gué de 45 cm, une version amphibie, pionnière de sa catégorie verra le jour, la Schwimmwagen (“la voiture qui nage”). La KDF est mutée en Kommandeurwagen, munie de 4 roues motrices d’un rouleau “anti-enlisement” et d’une boite à 5 rapports ! (fig 5)

La grande majorité des véhicules produits pendants la guerre sont attribués aux forces militaires. Leur éditions sont en nombre limité et certains modèles sont extrêmement rares (voir : guide du chineur de l’extrême )

1945 : Année 0

Avec l’entrée en guerre de l’Allemagne, le 1 septembre 1939, aucun des 340 000 épargnants ne verra son véhicule.8 mai 1945, Hilter se suicide dans son bunker, les forces militaires du Reich capitulent. L’usine a été bombardée dans la nuit du 8 au 9 avril 1943 ne laissant qu’une petite moitié des ateliers en état de fonctionnement. Elle est finalement laissée aux britanniques lors des accords passés entre les pays alliés. La ville mère de VW n'est nommée Wolfsburg qu'à partir du 25 mai. En août 1945, le major Yvan Hirst reprend donc les lieux. Passionné de l’histoire de la marque, il s’efforce de remettre en état les chaînes de montages. La production de la Volkswagen reste, dans un premier temps, en faveur des forces d’occupation. En décembre 1945, les premiers modèles de berline civiles voient le jour.

Mars 1946, la 1000ème Volkswagen sort de l’usine. La reprise de l’activité alimente la réflexion concernant la vente de l’usine. Mais Lord Rootes et Henry Ford renoncent ne croyant pas au succès à long terme d’un tel modèle… En France, Renault achève la mise au point de la 4 CV, largement inspirée de notre Coccinelle. Les industriels français refuseront donc également la reprise de l’usine dont la production est jugée bancale. En effet, fin 1946, la production est temporairement mise en pause suite à une pénurie de charbon. Le site restera donc allemand.

Juillet 1946, L’usine construit un cabriolet à deux places pour le colonel Radclyffe. L’idée séduit deux carrossiers de l’époque : Joseph Hebmuller qui restera sur le modèle 2 places et Wilhelm Karhmann qui proposera une version 4 places proche de celle présentée lors de la cérémonie du 26 mai 1938.

En 1947, La guerre froide force l’industrie à être plus productive. Le plan Marshall est voté, et l’autonomie est rendue à l’usine de Wolfsburg avec l’arrivée de Heinz Nordhoff, Ancien de chez Opel, le 1er janvier 1948. L’économie du pays se relève petit à petit. En mai 1949, la RFA (République Fédérale d’Allemagne) est créée stabilisant le pays. Nordhoff commence à évaluer l’idée de l’export qu'il entame en juillet 1949.

photo : nordhoff, Hirst, modèles de 1945

 

1949 : Le petit frère

Ah... 1949... Tout fan de vw se doit de connaitre cette année. La sortie du premier prototype du bus. Il aura surmonté toutes les contraintes, la rigidité, l'aérodynamique, la répartition du poids, etc. Nordoff fait preuve de pragmatisme en décidant d'utiliser le même moteur de 25 ch de la cox sans y changer le moindre écrou. Une idée qui nous va à ravir encore aujour'dhui. Un deuxième prototype parcours 10 000 km en quelques jours pour déterminer les principaux soucis. Puis la fabrications de prototypes en tout genre est entamée. Nordoff demande un bus à 8 places, une ambulance, un pick-up et un modèle destiné aux services postaux. Dès le départ, avant même la présentation officielle, les usages multiples du bus étaient envisagés.

Mars 1950 : Le Type 2 Transporter est présenté officiellement au Salon de Genève. Il est immédiatement surnommé "Bulli"

 

à partir de cette année là, la production ne cessera d’augmenter. le 5 aout 1955, le millionième exemplaire sort de chaînes. La Coccinelle en France, Kafer en Allemagne, Maggiolino en Italie ou Beetle en Angleterre deviendra la voiture la plus vendue de l’histoire de l’automobile le 17 février 1972 en battant le record de la Ford T avec 15 007 034 exemplaires vendus (fig.10)

 
 

 

 
     
     
     

 


L’administrateur du site est actuellement en ligne! Discuter - posez vos questions à l’administrateur du site